Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 09:19
Vacances
Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 09:18

Samedi 15 juillet 2017

 

 

 

La librairie de la place aux herbes

Eric de Kermel

 

Ed. Editions d’Organisation. Février 2017

La libraire de la place aux herbes est un voyage initiatique au pays des livres. Passez la porte de la librairie de la place aux herbes et laissez-vous envouter par les parcours de vie des clients de Nathalie. Tendres, drôles ou tragiques, la libraire d Uzès vous raconte ces histoires en même temps que la sienne et vous conseille ses coups de cœur littéraires.

Aussi bien pour des adultes que pour des adolescents. L’auteur, dans ce roman, conseille les livres d’un choix très éclectique. Drôle et léger mais l’auteur se pose des questions quand même.

CDC de Marie-Claude, de Marie-Rose

 

 

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualité Comité de lecture
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 09:36
RENCONTRE

 

Biographie

Sorj Chalandon est né le 16 mai à Tunis en Tunisie. Georges – de son vrai prénom – passe son enfance à Lyon entouré de son frère, de sa mère et de son père, atteint de paranoïa et qui enferme sa famille dans la peur et la folie. Si les premières années de la vie de l’auteur sont assez noires, il parvient cependant à s’en tirer et développe très rapidement un gout pour l’écriture.

À partir de 1973, il exerce la profession de journaliste au sein du quotidien français Libération. Reconnu pour ses reportages de qualité sur l’Irlande du Nord et le procès de Klaus Barbie, Sorj Chalandon est récompensé en 1988 par le prix Albert-Londres qui salue les grands reporters de la presse écrite. À la fin de sa carrière dans ce journal – qu’il quitte définitivement après 30 ans de service –, il écrit son premier roman, Le Petit Bonzi, qui est publié en 2005. Il est rapidement décoré de quelques petits prix littéraires, comme le prix du Premier Roman de l’université d’Artois.

Riche de cette première expérience, Sorj Chalandon poursuit sa nouvelle carrière littéraire en sortant l’année suivante Une promesse qui remporte le prestigieux prix Médicis. Tout en participant à la création de scénario pour la série télévisée française Reporters, il publie en 2008 Mon traître qui, tout comme les précédents, reçoit plusieurs prix littéraires.

Tout en poursuivant sur cette brillante voie, il devient formateur au centre de formation des journalistes à Paris (de 2007 à 2009), puis président du jury du prix littéraire du Deuxième Roman (2013).  En 2009, sort La Légende de nos pères (prix Ouest du Printemps du Livre), en 2011 Retour à Killybegs (Grand prix du roman de l’Académie française) et en 2013 Le Quatrième Mur qui est récompensée par pas moins de six prix littéraires, dont le Goncourt des lycéens. En 2015, Sorj Chalandon publie Profession du père (prix du Style), un roman d’autofiction qui lui permet de tourner définitivement la page sur son enfance et son père peu banal.

Depuis août 2009, Sorj Chalandon est journaliste au Canard enchaîné, ainsi que critique cinéma.

 

 

Bibliographie

 

 

Le Petit Bonzi, Grasset, 2005 et Le livre de poche.

Prix du premier roman de l'université d'Artois. Prix de l'École normale supérieure de Cachan. Prix du premier roman du Touquet.

Jacques Rougeron a douze ans. Un soir d'automne, au pied de son immeuble, il croit avoir enfin trouvé le moyen de guérir. Jacques Rougeron est bègue. Il voudrait parler aussi vite, aussi bien, que Bonzi et tous les autres. Bonzi, c'est son ami, son frère, c'est lui, presque. Bonzi le soutient. Ils n'ont que quelques jours. C'est leur secret.

Citation de Sorj Chalandon

« Couché sur le dos, son crayon à la main, le visage enfoui contre le sommier de pin, il note ses mensonges, il note ses peurs, il note ses terreurs, il note tout ce qui se saura parce que le temps sait tout. Des riens juste entre lui et lui, des épouvantes de pain d'épice, des griffures de linotte, des effrois de gamin de douze ans. Ce qu'il masque, grime, dissimule. Il note tout cela précisément. Il le note pour se souvenir, pour après, pour plus tard. Pour relire ses frayeurs de rien quand elles ne seront plus. »

Une promesse, Grasset, 2006 et Le livre de poche.

Prix Médicis.

Nous sommes en Mayenne, une maison à l'orée d'un village. Tout est silencieux, les volets fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil. Les uns après les autres, chacun son tour et chacun sa tâche. S'accomplit ainsi le serment de sept âmes vives à deux âmes sombres : la parole donnée pour retarder le deuil. Voici l'histoire d'un mystère et d'une fraternité

 

Mon traître, Grasset, 2008 et Le livre de poche.

Prix Jean-Freustié10. Prix Joseph-Kessel. Prix Marguerite Puhl-Demange. Prix Simenon. Prix Gabrielle d'Estrées. Prix Lettres Frontière 2008.

En Irlande, en même temps qu'on apprend à boire, on apprend à pisser. Antoine, luthier parisien, sera initié à l'art d'uriner à bonne distance de l'urinoir par un certain Tyrone Meehan. Tyrone Meehan. Une sorte de héros droit et fier de la lutte armée contre les envahisseurs Britanniques ; un des grands esprits de l'IRA ; une de ces figures inoubliables dont vous priez le sort pour qu'elle vous accorde un minimum de crédit quand elle vous croise au pub. Mais un jour, longtemps après leur naissance, les légendes sombrent. Tyrone va sombrer lui aussi. Lorsque tout le monde apprend avec terreur qu'il est depuis des années un traître au service de l'ennemi anglais. Pour Antoine, il devient ainsi « mon traître », remettant en cause ses certitudes sur l'amitié, la fraternité et la valeur de ses idéaux.

Entre Belfast et Paris, la fiction nous enivre comme une bonne demi-douzaine de pintes à l'âpre goût de vérité historique : le traître d'Antoine emprunte en effet ses traits à Denis Donaldson, félon réel assassiné en 2006 dans le cottage irlandais où il s'était retiré après avoir été lâché par le gouvernement britannique suite aux accords sur le désarmement de l'IRA.

Citation de Sorj Chalandon

« Il fallait que je ferme les yeux et que j'appelle ce lac à l'aide, ces collines, ce ciel, ce vent. Il fallait que j'appelle cette beauté. Et là, comme ça, il a dit que je sentirais sa main sur mon épaule et que tout serait simple. Il a dit qu'alors je saurais qu'il est juste, et normal, et bon que des hommes se battent pour cette terre. »

 

La Légende de nos pères, Grasset, 2009 et Le livre de poche.

Prix Ouest du Printemps du Livre, 2010

Après avoir été journaliste à la Voix du Nord, Marcel Frémaux est devenu biographe familial. " Toute vie mérite d'être racontée ", disent ses publicités, et c'est pour cela que ses clients se confient à lui. Il les écoute, met en forme leurs souvenirs, les rédige puis fait imprimer un livre destiné aux amis ou au cercle familial.
Un matin, Lupuline Beuzaboc se présente au biographe.
Tescelin, le père de Lupuline, ancien cheminot du Nord de la France, était un Résistant, un partisan de l'Armée des ombres. Dédaigneux des hommages, il n'a raconté sa bravoure qu'à sa fille. Alors, pour ses 85 ans, Lupuline veut offrir à son père les mémoires de son combat. Elle veut ramener son passé glorieux en pleine lumière. Le vieil homme est réticent. Embarrassé. En colère même de tout ce tapage. Et puis il accepte.
Marcel Frémaux va s'atteler à cet ouvrage avec passion. Pierre Frémaux, son père, fut un Résistant. Comme le vieux Beuzaboc, un partisan de l'Armée des ombres, silencieux et dédaigneux des hommages. Mais son père n'a jamais rien raconté. Et il est mort, laissant son fils sans empreinte de lui. En écoutant Beuzaboc, c'est son père que le biographe veut entendre. En retraçant sa route, il espère enfin croiser son chemin. Mais rien ne se passe comme il le pensait. Et plus Beuzaboc raconte, plus le doute s'installe. C'est par une poignée de mains, que le biographe et le vieil homme avaient
scellé leur pacte de mémoire. Ensemble, ils franchiront les portes de l'enfer.

 

Retour à Killybegs, Grasset, 2011.

Liste Goncourt : Choix de la Serbie 201211 et Choix de la Pologne 201111. Grand prix du roman de l'Académie française

« Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L'IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes […]. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j'en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi […]. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m'avoir connu. Personne n'a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd'hui, c'est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu'après moi, j'espère le silence. » Killybegs, le 24 décembre 2006, Tyrone Meehan.

Citation de Sorj Chalandon

 « Quand mon père me battait il criait en anglais, comme s'il ne voulait pas mêler notre langue à ça. Il frappait bouche tordue, en hurlant des mots de soldat. Quand mon père me battait il n'était plus mon père, seulement Patraig Meehan. Gueule cassée, regard glace, Meehan vent mauvais qu'on évitait en changeant de trottoir. Quand mon père avait bu il cognait le sol, déchirait l'air, blessait les mots. Lorsqu'il entrait dans ma chambre, la nuit sursautait. Il n'allumait pas la bougie. Il soufflait en vieil animal et j'attendais ses poings. »

 

Le Quatrième Mur, Grasset, 2013

Liste Goncourt : Le Choix de l'Orient 201311 et le Choix roumain 201311. Prix Goncourt des lycéens 2013. Prix les lecteurs Escale du Livre 2014 (Bordeaux). Prix des écrivains croyants12 2014. Prix des libraires du Québec 2014.

L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé. Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, le petit théâtreux de patronage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne. S. C.

Citation de Sorj Chalandon

 « Le quatrième mur [au théâtre], c'est ce qui empêche le comédien de baiser avec le public, a répondu Samuel Akounis.
Une façade imaginaire, que les acteurs construisent en bord de scène pour renforcer l'illusion. Une muraille qui protège leur personnage. Pour certains, un remède contre le trac. Pour d'autres, la frontière du réel. Une clôture invisible, qu'ils brisent parfois d'une réplique s'adressant à la salle. »

 

Profession du père, Grasset, 2015 

Prix du Style 201513

Mon père disait qu'il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d'une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu'en 1958. Un jour, il m'a dit que le Général l'avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m'a annoncé qu'il allait tuer de Gaulle. Et il m'a demandé de l'aider.
Je n'avais pas le choix.
C'était un ordre.
J'étais fier.
Mais j'avais peur aussi...
À 13 ans, c'est drôlement lourd un pistolet.
S. C.

Citation de Sorj Chalandon

 « Quelque chose avait changé dans la pièce, dans mon cœur. Une fenêtre invisible s'était ouverte, laissant entrer le vent, l'hiver, le froid, le soulagement, surtout. J'avais la main sur mon inhalateur, mais je respirais normalement. J'avais enfin mis des mots sur mon silence. Et j'avais été entendu. »

 

Le Jour d'avant, Grasset, 2017

Enfant, Michel a rêvé de rejoindre son frère Joseph à la mine. Mais la catastrophe du 27 décembre 1974 a mis fin à ses rêves. Ce jour-là, 42 mineurs étaient tués par le grisou à la fosse Saint-Amé. Grièvement blessé  dans l’accident, Joseph Flavent devait mourir quelques semaines plus tard.
  Après la disparition de son frère, Michel a quitté le Nord, l’horizon des terrils. Exilé à Paris, il a survécu, attendant l’heure de la revanche. Il n’avait qu’un but  : venger son frère. Faire payer les Houillères qu’il jugeait responsables de sa mort.
Quarante ans après la catastrophe, veuf et sans attache, Michel Flavent décide de rentrer au pays pour punir un vieux contremaître, le dernier survivant. En finir avec cet homme, c’est mettre fin à sa rage. Fermer le livre des tourments. Rendre hommage à ceux de Liévin.
Et offrir une vraie tombe à Joseph.
Voilà ce que Michel raconte.  
A nous tous, qui devrions nous méfier des histoires trop belles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 08:57
Vacances
Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 08:54

 

La quarantaine

Jean-Marie Gustave Le Clezio

 

Ed. Gallimard. Juin 1997

"Que reste-t-il des émotions, des rêves, des désirs quand on disparaît ? L'homme d'Aden, l'empoisonneur de Harrar sont-ils les mêmes que l'adolescent furieux qui poussa une nuit la porte du café de la rue Madame, son regard sombre passant sur un enfant de neuf ans qui était mon grand-père ? Je marche dans toutes ces rues, j'entends le bruit de mes talons qui résonne dans la nuit, rue Victor-Cousin, rue Serpente, place Maubert, dans les rues de la Contrescarpe. Celui que je cherche n'a plus de nom. Il est moins qu'une trace moins qu'un fantôme.

Grande description, très beau livre, très dépaysant.

Passages qui font penser à d’autres auteurs : par exemple, Tournier quand il décrit l’île.

Histoire de 3 personnes qui partent de Paris pour aller à l’île Maurice car leur famille est originaire de là-bas.

Il y a un jeune homme dont l’oncle lui a rabâché toute son enfance sur l’île.

Ils sont arrivés à Paris pour cause d’exil politique(en quarantaine).

A une escale en Afrique, des gens montent et il s’avère qu’ils sont malades. On va les mettre sur une île où beaucoup de gens ont été mis en quarantaine. Difficile à raconter mais très intéressant.

Façon de voir la relation entre les gens, les noirs et les blancs, la vie de ceux qui travaillent dans les plantations et qui ne veulent pas se mélanger. Enfermement dans lequel on se met soi-même, grand danger qui va les faire mourir.

CDC de Marie-Claude

 

 

Je me suis tue

Mathieu Menegaux

 

 

Ed. Points. Janvier 2017

Un dîner en ville. Au menu, nourriture bio, affaires et éducation des enfants. Claire s'ennuie et décide de rentrer seule à vélo. Elle ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer. Tour à tour victime puis criminelle, Claire échoue en prison et refuse obstinément de s'expliquer. À la veille de son jugement, elle se décide enfin à sortir de son mutisme…

Histoire extraordinaire. On ne peut pas trop en parler

CDC de Geneviève

 

 

Un aller simple

Didier Van Cauwelaert

 

Ed. Lgf. Novembre 1995

Aziz est né en France, d'origine inconnue. Recueilli par les Tsiganes des quartiers nord de Marseille, il a grandi sous la nationalité marocaine, n'ayant pas les moyens de s'offrir un faux passeport français. Professionnellement, il s'est spécialisé dans les autoradios : il les vole et les revend. Sa vie bascule le jour où le gouvernement décide une grande opération médiatique de retour au pays. Le voilà confié à un jeune et idéaliste "attaché humanitaire", chargé d'aller le "réinsérer dans ses racines", et qui lui demande où se trouve son lieu de naissance. Le doigt d'Aziz montre au hasard, sur la carte du Maroc, une zone vierge du Haut-Atlas. Et l'aventure commence...

Un marocain qui est élevé par des gitans travaille dans l’autoradio (vol !). Il est renvoyé dans son soi disant pays dans l’Atlas. Il est accompagné par un guide pour trouver ce pays imaginaire…

CDC de Marie-Madeleine

 

 

Voici venir les rêveurs

Imbolo Mbue

 

 

Ed. Belfond. Août 2016

Aux États-Unis et au Cameroun, en 2007.
Nous sommes à l'automne 2007 à New York et Jende Jonga, un immigrant illégal d'origine camerounaise, est en passe de réaliser son rêve : après avoir été plongeur et chauffeur de taxis, il vient de décrocher un emploi de chauffeur pour Clark Edwards, riche banquier à la Lehman Brothers. Pour Jende, tout est désormais possible : il va enfin pouvoir offrir à Neni, son amoureuse, les études de pharmacienne dont elle rêve. Et surtout, pour les Jonga, le Graal est en vue : obtenir leur carte verte et devenir enfin des Américains.
Mais rien n'est simple au pays de l'American Dream. Entre Jende, loyal, discret, compétent, et son patron Clark, noyé dans le travail et les difficultés de la banque se noue une vraie complicité. Les deux familles se rapprochent, mais si les Jonga sont soudés malgré l'épée de Damoclès de l'expulsion, les Edwards sont en proie à de nombreux problèmes. Pour tous, l'interminable demande d'asile des Jonga et la menace d'éclatement de la bulle des subprimes vont remettre en question leurs certitudes...

Comment s’intégrer, quel rôle on nourrit quand on arrive du Cameroun aux USA ?

CDC de Marie-Claude

 

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 09:53
Cause livres, pause café
Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités Comité de lecture
commenter cet article
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 08:27

Bonjour,

Le thème : les vacances

Dernière séance avant les vacances. Ombrette nous rejoints pour écouter les histoires. Elle dit bonjour à : Ilyana, Lola, Joshua, Pierre.

 

Première histoire :

« Juliette part en vacances » de Doris Lauer

Enfin les grandes vacances ! Juliette part au bord de la mer avec ses parents. Avant le grand départ en voiture, on prépare les bagages et les jeux de plages. Une fois arrivés, il faut tout ranger, mais Juliette est impatiente d aller se baigner et de faire des châteaux de sable ! Juliette a 4 ans. La moue espiègle et les cheveux en bataille, cette chipie nous entraîne avec tendresse et humour dans la grande aventure de la vie, à travers petits soucis du quotidien, chagrins, bêtises ou gros câlins. Juliette apprend et grandit, entourée de son petit frère Pierre, de Charou, son chat, de son papa, de sa maman, de sa cousine Noémie et de ses grands-parents

Enfin les grandes vacances ! Juliette part au bord de la mer avec ses parents. Avant le grand départ en voiture, on prépare les bagages et les jeux de plages. Une fois arrivés, il faut tout ranger, mais Juliette est impatiente d aller se baigner et de faire des châteaux de sable ! Juliette a 4 ans. La moue espiègle et les cheveux en bataille, cette chipie nous entraîne avec tendresse et humour dans la grande aventure de la vie, à travers petits soucis du quotidien, chagrins, bêtises ou gros câlins. Juliette apprend et grandit, entourée de son petit frère Pierre, de Charou, son chat, de son papa, de sa maman, de sa cousine Noémie et de ses grands-parents

La chanson :

Les petits poissons dans l'eau
Nagent, nagent, nagent, nagent, nagent
Les petits poissons dans l'eau
Nagent aussi bien que les gros
Les petits, les gros, nagent comme il faut
Les gros, les petits, nagent bien aussi

Les petits poissons dans l'eau
Nagent, nagent, nagent, nagent, nagent
Les petits poissons dans l'eau
Nagent aussi bien que les gros
Les petits, les gros, nagent comme il faut
Les gros, les petits, nagent bien aussi

Les petits oiseaux, là-haut
Volent, volent, volent, volent, volent
Les petits oiseaux, là-haut
Volent aussi bien que les gros
Les petits, les gros, volent comme il faut
Les gros, les petits, volent bien aussi
Les petits, les gros, volent comme il faut
Les gros, les petits, volent bien aussi

 

Deuxième histoire : kamashibaï

« T’choupi se baigne » de Thierry Courtin

Bébé lecteur du lundi 26 juin

Troisième histoire :

« Qui se cache sous le parasol » de Vincent Bourgeau

Bébé lecteur du lundi 26 juin

Quatrième histoire :

« Comment réussir ses vacances ? » de Véronique Cauchy

Dans ce nouvel album, le dragon Tout-feu-tout-flamme part en vacances ! Il voulait s’envoler vers le soleil… C’est le froid glacial du pôle Nord qui sera au rendez-vous ! Au programme : banquise, pingouins et poissons suspects… De quoi passer des vacances «  inoubliables  » !

Dans ce nouvel album, le dragon Tout-feu-tout-flamme part en vacances ! Il voulait s’envoler vers le soleil… C’est le froid glacial du pôle Nord qui sera au rendez-vous ! Au programme : banquise, pingouins et poissons suspects… De quoi passer des vacances « inoubliables » !

Nous nous retrouvons après les vacances scolaires.

Bonnes vacances à tous

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualité
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 10:10
Bébé lecteurs
Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 09:51

Nous avions 6155 livres (Romans, romans de poche, policiers, documentaires, bandes dessinées et livres pour les enfants) mise en vente ce samedi 10 juin 2017. Cette année, de nombreux acheteurs étaient présents avant même l'ouverture à 10h. Toute la journée, sous un superbe soleil, les clients étaient là au rendez-vous.

Bourse aux livres
Bourse aux livres
Bourse aux livres
Bourse aux livres
Bourse aux livres
Bourse aux livres
Bourse aux livres
Bourse aux livres
Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 09:18

La valse des arbres et du ciel

Jean-Michel Guenassia

 

Ed. Albin Michel. Août 2016

Auvers-sur-Oise, été 1890. Marguerite Gachet est une jeune fille qui étouffe dans le carcan imposé aux femmes de cette fin de siècle. Elle sera le dernier amour de Van Gogh. Leur rencontre va bouleverser définitivement leurs vies.Jean-Michel Guenassia nous révèle une version stupéfiante de ces derniers jours.Et si le docteur Gachet n'avait pas été l'ami fidèle des impressionnistes mais plutôt un opportuniste cupide et vaniteux ? Et si sa fille avait été une personne trop passionnée et trop amoureuse ? Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé ? Et si une partie de ses toiles exposées à Orsay étaient des faux ?…

La vie de Marguerite, amante de Van Gogh à la fin de sa vie, vue par l’auteur.

Elle est promise à un autre mais résiste. Romantique, fantaisiste, libre, bouleversant, à la fin surtout, tel est ce roman qui amène à vouloir en savoir plus sur le peintre. La vraie histoire du peintre ne sera jamais mise à jour par les historiens et Guenassia invente donc pour donner une agréable lecture.

CDC de Laurence

 

L’insouciance

Karine Tuil

 

Ed. Gallimard. Août 2016

En 2009, de retour d'Afghanistan où il a perdu plusieurs de ses hommes au cours d'une embuscade tendue par les talibans, le lieutenant Romain Roller souffre d'un syndrome de stress post-traumatique. Durant le sas de fin de mission qui a lieu sur l'île chypriote de Paphos, il a une liaison passionnée avec une jeune journaliste et romancière, Marion Decker. Il revoit également Osman Diboula, un ancien éducateur social, fils d'immigrés ivoiriens, qu'il a connu pendant son enfance à Clichy-sous-Bois, et devenu au lendemain des émeutes de 2005 une personnalité montante de la vie politique française. Le retour en France de Roller auprès de sa femme et de son fils se passe mal. Seule sa liaison avec Marion Decker parvient à le sortir de sa torpeur, jusqu'à ce qu'il apprenne qu'elle est mariée à l'un des plus grands chefs d'entreprise français, le flamboyant François Vély, fils d'un ancien ministre juif ayant participé à la résistance dans le maquis de l'Yonne. Grand patron de presse, François Vély est un homme d'influence. Mais à la veille d'une importante fusion avec une société américaine, il pose pour un magazine sur une oeuvre d'art représentant une femme noire et il est accusé de racisme. Son empire est ébranlé par ce scandale, qui inonde les réseaux sociaux. Osman Diboula va prendre sa défense, bien qu'il soit lui-même récemment tombé en disgrâce aux yeux du Président de la république, qui l'a écarté brutalement de ses proches conseillers. Le destin de ces trois hommes se trouve alors inextricablement lié…

Question d’identité, pas éthéré

CDC de Marie-Claude

 

La tresse

Laetitia Colombani

 

Ed. Grasset. Mai 2017

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Trois destins de femmes différentes. Elles veulent sortir de leurs conditions. Une indienne, une sicilienne, une canadienne.

CDC de Nicole Caplan

 

 

Le code d’Esther

Bernard Benyamin

 

Ed. First. Octobre 2012

16 octobre 1946. À l issue du procès de Nuremberg, le dignitaire nazi Julius Streicher monte à l échafaud. Avant d être pendu, il lance : « Ce sont les Juifs qui vont être contents ! C est Pourim 1946 ! » Stupeur dans le monde. Qu a-t-il voulu dire ? Il est établi que Streicher fait référence à une fête juive qui commémore les événements relatés dans un texte biblique vieux de deux mille ans : le « Livre d Esther ». Mais sa déclaration n en demeure pas moins énigmatique.
Ce fait historique avéré est le point de départ du Code d Esther. Une aventure extraordinaire qui va conduire Bernard Benyamin et Yohan Perez de Nuremberg à Jérusalem, et des banques de Zurich à la prison de Landsberg, où Hitler rédigea Mein Kampf. De rencontres en révélations, ils découvriront que le Livre d Esther recèle un message secret, et qu il existe entre l antique royaume perse et l Allemagne du IIIe Reich des ressemblances défi ant la raison.
Cet incroyable scénario, digne des Aventuriers de l Arche perdue et de Dan Brown, n a pourtant rien d une fiction ; tous les faits relatés dans ce livre sont en effet rigoureusement authentiques. Pour percer le « code d Esther », Bernard Benyamin et Yohan Perez ont mené une longue enquête, interrogé de nombreux érudits juifs et historiens. Au terme de leurs investigations, ils lèvent ici le voile sur la prophétie la plus troublante du XXe siècle.

Bible, Coran. Très intéressant côté historique sur le massacre des juifs et la correspondance avec ce qui s’est passé pendant la deuxième guerre. Très prophétique

CDC de Jonathan

 

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités Comité de lecture
commenter cet article

On vous accueille...

Le lundi de 16h00 à 18h00

Le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h

Le vendredi de 16h00 à 18h00

Le samedi de 10h à 12H

Retour à la page d'accueil