Publié le 5 Décembre 2022

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité

Publié le 5 Décembre 2022

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité

Publié le 5 Décembre 2022

Mon maître et mon vainqueur

François-Henri Désérable

 

 

Ed. Gallimard. Août 2021

"Le cahier, c'était la première chose que m'avait montrée le juge, quand tout à l'heure j'étais entré dans son bureau. Sous la couverture souple et transparente, on pouvait lire au feutre noir : MON MAITRE ET MON VAINQUEUR. Sur les pages suivantes, il y avait des poèmes. Voilà ce qu'on avait retrouvé sur Vasco : le revolver, un cahier noirci d'une vingtaine de poèmes et, plus tard, après expertise balistique, des résidus de poudre sur ses mains. Voilà ce qu'il en restait, j'ai pensé, de son histoire d'amour".

Très ingénieux et polyphonique. Écrit comme une enquête.

Il y a le narrateur et les voix des autres.

Rapport d’enquêtes et poèmes s’alternent.

Qu’est ce qui s’est passé autour d’un crime ?

L’amour est le moteur de tout ça. Excellent.

CDC de Geneviève et Brigitte

 

 

Le gosse

Véronique Olmi

 

 

Ed. Albin Michel. Janvier 2022


« Joseph est né le 8 juillet 1919 à Paris et il en est fier. Paris ce n’est pas seulement la ville, c’est la plus grande des villes, belle de jour comme de nuit, enviée dans le monde entier, il est un titi, un petit bonhomme de sept ans, maigrelet mais robuste, on ne croirait jamais à le voir, la force qui est la sienne. »
Joseph vit heureux entre sa mère, plumassière, sa grand-mère qui perd gentiment la boule, les copains du foot et les gens du faubourg. Mais la vie va se charger de faire voler en éclat son innocence et sa joie.De la Petite Roquette à la colonie pénitentiaire de Mettray – là même où Jean Genet fut enfermé –, l’enfance de Joseph sera une enfance saccagée. Mais il faut bienheureusement compter avec la résilience et l’espoir.

Grâce au partage qu’il a avec un père nourricier, un jeune orphelin va découvrir la musique. Cet enfant va garder son âme d’enfant ; ça lui permet de repartir dans une vie normale à Paris où il va retrouver l’amoureux de sa mère.
Scènes très dures mais résilience : sacré coup de force.

Écriture limpide, très humaine.

CDC de Brigitte


 

les lois de la gravité

Jean Teulé


 

Ed. Julliard. 2003

Dans trois heures, le lieutenant Pontoise ne sera plus de permanence et pourra, le temps d'un dimanche, oublier les turpitudes et tes angoisses du difficile métier de policier. A cet instant précis, une femme entre dans le commissariat et s'accuse d'avoir assassiné son mari.
Quand et comment l'a-t-elle occis ?
En le poussant, il y a quelques années, par la fenêtre de leur appartement du onzième étage.
Pourquoi ?
Il buvait et il la battait, elle et ses enfants.
Comment se fait-il qu'on ne l'ait pas arrêtée à l'époque ?
Elle a dit qu'il s'agissait d'un suicide et tout le monde l'a crue.
Alors pourquoi se dénoncer des années après ?
Parce qu'elle a des remords.
Et pourquoi justement ce soir ?
Parce que ça s'est passé il y a dix ans jour pour jour, et que demain le crime sera prescrit.
Le lieutenant Pontoise n'en croit pas ses oreilles. Il refuse d'entendre de telles âneries. Jamais il n'arrêtera cette femme qui a commis le crime parfait en débarrassant la société d'un franc salaud, pense-t-il. Qu'elle aille cuver ses remords chez elle.
Mais ce n'est pas l'avis de la meurtrière...

Une femme a tué son mari il y a dix ans car il la battait. Il voulait se suicider donc elle l’aide en la poussant par la fenêtre. Elle se rend à la police. Le policier est pressé de rentrer chez lui et essaie de la convaincre qu’il y a prescription et qu’elle doit s’en aller.

CDC de Geneviève

 

La liberté en héritage

Najet Abdelkader Fakhfakh

 

Ed. Jacques Marie Laffond

On ne les fera pas taire !
Le 5 janvier 2011, une femme prend la plume en rentrant de l enterrement d un jeune homme, Mohamed Bouazizi, 26 ans, qui vient de mourir de ses blessures dans un hôpital, près de Tunis, après s être immolé par le feu quelques jours plus tôt devant la préfecture de Sidi Bouzid, une petite ville agricole pour protester contre la confiscation des fruits et légumes qu il était en train de vendre dans la rue. Si cette femme prend la plume, c est aussi parce que ce jour-là vient de naître sa petite fille, Yasmina, dont le nom signifie que le désespoir est une erreur...
Dans ce journal, au fil des évènements du Printemps arabe jusqu à aujourd hui, une femme de Carthage confie à sa petite fille qui grandit et qu elle veut instruire dans la liberté et la fierté de son statut de femme, ce qu a été le destin de toutes les femmes d exception qui ont précédé sa venue sur cette Terre d Islam. 

L’auteur est en prise directe avec ce qui s’est passé (femmes tunisiennes). Les femmes du monde entier ont toujours eu des positions importantes.

CDC de Marie-Claude

 

Eux sur la photo

Hélène Gestern

 

Ed. Arléa. Octobre 2013

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu'elle avait trois ans. Ses indices : deux noms et une photographie retrouvée dans des papiers de famille, qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu'Hélène ne connaît pas. Une réponse arrive : Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père.
Commence alors une longue correspondance, parsemée d'indices, d'abord ténus, puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant leurs archives familiales, scrutant des photographies, cherchant dans leur mémoire. Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu'on leur avait dit. Et leurs découvertes, inattendues, questionnent à leur tour le regard qu'ils portaient sur leur famille, leur enfance, leur propre vie.

Se lit très bien.

Elle ne sait rien de sa mère qui est morte quand elle avait 3 ans. Elle trouve une photo et veut savoir qui sont les personnes sur cette photo. Un homme reconnaît son père sur la photo (secrets de famille).
Echanges de courriers.

Ecriture agréable. Fin surprenante.

CDC de Nicole C.

Voir les commentaires

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité, #Cause livres et pause café

Publié le 26 Octobre 2022

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité

Publié le 24 Octobre 2022

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité

Publié le 24 Octobre 2022

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité

Publié le 17 Octobre 2022

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité

Publié le 17 Octobre 2022

Ils dansaient le dimanche

Paola Pigani

 

Ed. Levi. Août 2021

Sur le quai de la gare de Perrache, un jour de l'année 1929, une jeune Hongroise, Szonja, a rendez-vous avec son avenir : la France où brillent encore les Années folles et l'usine qui l'a embauchée à la production de viscose. Répondre au désir des femmes d'acquérir ces tissus soyeux à bas prix ne lui fait pas peur. Son rêve, c'était de quitter le dur labeur de paysanne. A Vaulx-en-Velin, dans la cité industrielle, elle accepte la chambre d'internat chez les soeurs, les repas au réfectoire et les dix heures quotidiennes à l'atelier saturé de vapeurs chimiques. Les ouvriers italiens ne font-ils pas de même ? Elsa, Bianca, Marco et les autres tiennent les rythmes épuisants, encaissent les brimades des chefs, inhalent les fumées nocives contre de maigres salaires. Cela ne les empêche nullement de danser le dimanche au bord de la Rize. Dans ces modestes vies d'immigrés, la grande crise fera irruption, amenant chômage, mise à l'écart des étrangers et affrontements avec les ligues. Portée par une inébranlable solidarité et une détermination à vivre, la colère constituera le socle de leur rassemblement, jusqu'à aboutir au Front populaire.

En 1929, à l’époque du développement de la soie artificielle à Lyon, des gens déracinés se retrouvent. Ils travaillent dans des conditions très difficiles.

Ce roman dépeint une société dans le positif (ne fait pas dans le miséralisme).

CDC de Marie-Madeleine

 

 

Noces de neige

Gaëlle Josse

 

Ed. Autrement. Mars 2013

«Irina sait qu'elle a menti. Un peu. Rien de très grave. Mais menti quand même. Certes, elle a bien vingt-six ans... Mais elle n'a jamais travaillé au Grand Café Pouchkine, comme elle l'a écrit à Enzo.»
Elles sont des centaines à rêver d'une autre vie. Mais pour Irina, rêver ne suffit pas. De Moscou, le Riviera Express doit la conduire à Nice, jusqu'à Enzo. Elle est prête à saisir sa chance. N'importe quelle chance. Mais sait-on vraiment ce qui nous attend?
Irina n'a jamais entendu parler d'Anna Alexandrovna, jeune aristocrate russe, ni de son long voyage en train, en sens inverse, de la côte d'Azur à Saint-Pétersbourg, un huis clos où les événements tragiques se succèdent. Qui s'en souvient?
Un siècle les sépare, et pourtant leurs histoires sont liées à jamais.

Le voyage de Moscou à Nice d’une jeune femme russe qui a rencontré un jeune homme français. Femme très distinguée mais pas belle sans soupirants.

CDC de Muriel

 

Nouvelles orientales

Marguerite Yourcenar

 

 

Ed. Gallimard. Novembre 2016

Les Nouvelles orientales de Marguerite Yourcenar ont paru en 1938 chez Gallimard, dans la collection «Renaissance de la nouvelle» dirigée par Paul Morand. Ces contes et nouvelles avaient été publiés initialement, pour la plupart, dans des revues littéraires durant l'entre-deux-guerres. Marguerite Yourcenar a revu la composition de son recueil en 1963 et en 1978, afin de n'y retenir que dix de ces courts récits tirés tantôt de fables, de légendes ou de textes littéraires authentiques, tantôt de superstitions ou de faits divers contemporains. De la Chine à la Grèce, des Balkans au Japon, ce recueil constitue un ensemble à part dans l'œuvre puissante de la grande romancière, mêlant le rêve à la réalité de façon subtile, ardente et parfaitement maîtrisée. 

Une valeur sûre. Un univers duquel on a du mal à sortir.

CDC de Marie-Claude, Geneviève et Muriel

 

 

les chaussures italiennes

Henning Mankell

 

Ed. du Seuil. 2009

A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l'archipel. Depuis qu'une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s'est isolé des hommes. Pour se prouver qu'il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s'y immerge chaque matin. Au solstice d'hiver, cette routine est interrompue par l'intrusion d'Harriet, la femme qu'il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de commencer

Un homme qui vit sur une île, voit arriver quelqu’un avec un déambulateur. C’est son ex-femme.

CDC de Marie

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité, #Cause livres et pause café

Publié le 17 Octobre 2022

Bonjour,

Le thème : la pluie

Aujourd'hui, Ombrette a toujours du mal à sortir pour dire bonjour aux enfants. Mais Céline arrive à la faire sortir. Bonjour Paul, Lucas, Côme, Antonin, Bastien, Lucie, Soane, Augustine et Paul. Ensuite, elle va s'installer pour écouter les histoires.

La première histoire :

"Après la pluie, il y a... "de Marjorie Béal

 

Bébé lecteurs du lundi 17 octobre 2022

La chanson :

"Tombe la pluie"

Tombe la pluie Tombe la pluie Tombe, tombe, tombe la pluie Tout le monde est à l'abris Y a que mon petit frère Qu'est sous la gouttière Pêchant, pêchant des poissons Pour toute la maison
Tombe la pluie Tombe la pluie Tombe, tombe, tombe la pluie Tout le monde est à l'abris Y a que mon petit frère Qu'est sous la gouttière Pêchant, pêchant des poissons Pour toute la maison

la deuxième histoire : 

"L'orage" de Frédéric Stehr

« Ce matin, pas de gym dehors, nous allons faire de la danse ! » dit la maîtresse. Piou Piou veut montrer à tout le monde ce qu'elle sait déjà faire, avec son tutu et sur la pointe des pieds. « C'est nul, c'est pas comme ça qu'on danse » répliquent les autres. Pour Jules, danser c'est bouger les fesses. Pour Clotilde, c'est bouger les bras et puis les pieds. L'excitation monte et dehors l'orage gronde.

« Ce matin, pas de gym dehors, nous allons faire de la danse ! » dit la maîtresse. Piou Piou veut montrer à tout le monde ce qu'elle sait déjà faire, avec son tutu et sur la pointe des pieds. « C'est nul, c'est pas comme ça qu'on danse » répliquent les autres. Pour Jules, danser c'est bouger les fesses. Pour Clotilde, c'est bouger les bras et puis les pieds. L'excitation monte et dehors l'orage gronde.

La troisième histoire :

"Tchoupi aime bien la pluie" de Thierry Courtin

T'choupi aimerait bien aller jouer sous la pluie. Mais à chaque fois, il oublie quelque chose : son ciré, ses bottes, son chapeau...

T'choupi aimerait bien aller jouer sous la pluie. Mais à chaque fois, il oublie quelque chose : son ciré, ses bottes, son chapeau...

La dernière histoire :

"La flaque" de May Angeli

La pluie est finie. Viennent s'y rafraîchir une abeille, des hirondelles, un chat, des moineaux, une tortue, des canards... "Moi aussi, je veux jouer avec vous !"

La pluie est finie. Viennent s'y rafraîchir une abeille, des hirondelles, un chat, des moineaux, une tortue, des canards... "Moi aussi, je veux jouer avec vous !"

Voir les commentaires

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité

Publié le 3 Octobre 2022

Les auteurs reçus à la médiathèque le samedi 8 octobre

Nous sommes heureux d'accueillir :

 

Samuel Balmeur

Catherine Bolle

Adeline Demesy

Daniel Deloget

Claudine Deloget

Roger Faindt

Bernard Grosjean

Claude Guillemin

Stéphane Melin

Marine Poirrier

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par mediatheque-devecey.over-blog.com

Publié dans #Actualité