Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 13:00

• Alex

Pierre Lemaitre

Ed. Poche. Mai 2012

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu'on l'a enlevée, séquestrée et livrée à l'inimaginable ? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n'oublie rien, ni personne. Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible

Une femme disparaît. On ne la retrouve pas alors qu’elle est enfermée dans une petite cage, nue entourée de rats. Descriptions à la limite de l’insoutenable. Ames fragiles s’abstenir. Le commissaire Camille mène l’enquête, suspense, je n’en dis pas plus. Vous apprécierez Lemaitre dans un tout autre genre que « Robe de mariée » et « Au revoir là haut ».

CDC de Laurence, de Anne

• Le tableau du maître flamand

Arturo Perez-Reverte

Ed. le Grand Livre du Mois. Janvier 1994

Une jeune restauratrice se voit confier un jour une toile peinte il y a cinq siècles, représentant un seigneur et un chevalier jouant une partie d'échecs, avec, dans le fond de la salle, une femme assise les observant. Trois personnages dont l'Histoire a gardé la trace. Simple détail curieux : le peintre a peint le tableau deux ans après la mort du chevalier et laissé sur la toile l'inscription suivante : "Qui a pris le cavalier ?" traduisible également par : "Qui a tué le chevalier ?" Autrement dit le tableau et plus précisément la partie d'échecs qui s'y joue donnent-ils la clé d'une énigme ? Tout ceci ne relèverait que du passé et ne mettrait en jeu que les puissants intêrets des marchands de tableaux, si lentement ne se dessinait sur l'échiquier une autre tragédie, superposée à celle du tableau du maître flamand... Comme si depuis cinq siècles la partie n'avait cessé de se jouer. Bien entendu, l'histoire policière, en dépit de son formidable suspense, n'est ici que prétexte. Prétexte à une explication du monde à laquelle participent aussi bien la peinture, la musique, la littérature et l'Histoire, que la logique mathématique.

Une jeune restauratrice doit rénover un tableau du Vè siècle qui représente des joueurs d’échecs. Elle se rend compte que sous la peinture, il y a une inscription en latin qui signifie « qui a tué le chevalier ? ». En parallèle, il y a des meurtres dans ses relations. Munos, champion d’échecs et l’ami, antiquaire, de la restauratrice, mènent l’enquête en rejouant la partie d’échecs du tableau à l’envers. Passionnant même si le déplacement des pions, pour moi, est un grand mystère. Peinture, musique, littérature, histoire, mathématiques, tout ça dans ce roman espagnol de 1990.

CDC de Laurence

• L’enfant aux cailloux

Sophie Loubière

Ed. Pocket. Mars 2014

Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s'ennuient tellement - surtout le dimanche - qu'elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins. Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s'installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps - triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble l'appeler à l'aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre... Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n'a plus qu'une obsession : aider ce petit garçon qui n'apparaît ni dans le registre de l'école, ni dans le livret de famille des voisins. Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n'existe pas ? Et qui est vraiment Elsa Préau ? Une dame âgée qui n'a plus toute sa tête ? Une grand-mère souffrant de solitude comme le croit son fils ? Ou une femme lucide qui saura croire à ce qu'elle voit ?

Histoire simple et loufoque d’une mamie, ancienne directrice d’école, qui va constater la maltraitance du fils des voisins qu’elle guette par la fenêtre. Mais après enquête auprès de l’actuelle directrice d’école et des gendarmes, il s’avère que cet enfant n’existe pas. La vieille dame serait-elle folle ?

Humour dans une histoire somme toute dramatique.

CDC de Laurence

• Mille femmes blanches

Jim Fergus

Ed. Le cherche midi. Juillet 2000

En 1875, un chef cheyenne demanda au Président Grant de lui faire présent de mille femmes blanches à marier à mille de ses guerriers afin de favoriser l'intégration de la nation indienne dans la société américaine. Prenant pour point de départ ce fait historique, Jim Fergus retrace à travers les carnets intimes d'une de ces femmes, May Dodd, les aventures, dans les terres inhospitalières et sauvages de l'Ouest américain. Elles furent recrutées pour la plupart dans les prisons ou asiles psychiatriques. Pensant jouer un tour pendable aux Indiens, les autorités américaines feront un mauvais calcul puisqu'elles les verront prendre fait et cause pour les eux dans leur lutte quotidienne. C'est qu'à l'inverse d'une société qui les traitait par le mépris, les " peaux-rouges " leur ont rendu leur dignité et leur statut d'Être humain.

Mille femmes blanches sont échangées contre des chevaux à une tribu d’indiens pour les civiliser. C’est le contraire qui se passe : les femmes s’adaptent à la vie sauvage. C’est un hymne à la femme, aux indiens, à leur culture, à la nature et à la tolérance.

Ecrit sous forme de journal intime. On y croit réellement alors que seul le début est véridique. Très bon roman classique de 1997 à redécouvrir.

CDC de Laurence

• Résurgence

Isabelle Bruhl Bastien

Ed. Citron bleu. Octobre 2015

C'est l'histoire du destin croisé de deux femmes, Mathilde et Aurore. Cette dernière mène une double enquête en suivant son intuition et en écoutant son coeur fraîchement greffé. Elle revient ainsi sur l'histoire de Mathilde rencontrée dans une librairie quelques mois plus tôt. Aux prises avec de vieux démons enfouis, elle se retrouve dans un tourbillon d'intrigues qui la mènent de Lyon à Belfort, en passant par Nancy, puis Saint-Pétersbourg. Croyez-vous au hasard ?

Les vies parallèles de deux femmes, une qui est greffée du cœur et une qui meurt accidentellement. La première pense que son nouveau cœur est celui de la deuxième.

Dommage, la fin n’est pas assez explicite, un peu trop rapide, mais reste un bon roman d’une auteure régionale.

CDC de Marie-Madeleine, de Laurence

• Jules

Didier Van Cauwelaert

Ed. Albin Michel. Avril 2015

Zibal est un petit génie. Ses inventions auraient d ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n est pas doué pour le bonheur et Zibal, malgré ses diplômes, se retrouve à 42 ans vendeur de macarons à l aéroport d Orly.
Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s apprête avec son labrador Jules à prendre l avion pour Nice où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses repères. Compagnons de misère, ils n ont plus qu une seule obsession : retrouver Alice.

Un livre sympa. Jules est un chien guide d’aveugle hyper intelligent. Il conduit une jeune, aveugle suite à un accident à l’âge de 18 ans. Elle rencontre un homme ingénieur, divorcé. Le chien intervient et les rassemble. Pleins d’anecdotes croustillantes et joyeuses.
On comprend aussi la façon dont on dresse un chien d’aveugle.

CDC de Marie-Madeleine et de Martine

• Les grands

Sylvain Prudhomme

Ed. Gallimard. Août 2014

Guinée-Bissau, 2012. Guitariste d'un groupe fameux de la fin des années 1970, Couto vit désormais d'expédients. Alors qu'un coup d'État se prépare, il apprend la mort de Dulce, la chanteuse du groupe, qui fut aussi son premier amour. Le soir tombe sur la capitale, les rues bruissent, Couto marche, va de bar en terrasse, d'un ami à l'autre. Dans ses pensées trente ans défilent, souvenirs d'une femme aimée, de la guérilla contre les Portugais, mais aussi des années fastes d'un groupe qui joua aux quatre coins du monde une musique neuve, portée par l'élan et la fierté d'un pays. Au cœur de la ville où hommes et femmes continuent de s'affairer, indifférents aux premiers coups de feu qui éclatent, Couto et d'autres anciens du groupe ont rendez-vous : c'est soir de concert au Chiringuitó.

CDC de Marie-Claude

• Délivrances

Toni Morrison

Ed. Christian Bourgeois. Août 2015

L'histoire de Lula Ann Bridewell, enfant maltraitée, qui a fait un faux témoignage pour plaire à sa mère et passe sa vie à essayer de se racheter en combattant le racisme.

Des personnages vont se présenter : une jeune fille au teint clair accouche une fille à la peau noir. Il ne faut pas dire que l’enfant est sa fille. Le père s’enfuit quand il voit ça. Elle ne la reconnaît pas vraiment comme sa fille et va l’appeler Suritness (= douceur) qu’est en réalité Lulu-Anne. Elle va devenir mannequin : sentiment ambiguë de la maman qui protège sa fille mais la pousse à exister. Elle se construit une personnalité extrêmement forte. On voit bien la difficulté du racisme.
Beau livre sur le problème des apparences mais pas caricatural.

CDC de Marie-Claude

• Les fugueurs de Glasgow

Peter May

Ed. Rouergue. Septembre 2015

Cinquante ans après un crime resté impuni, trois vieux Écossais s'échappent de Glasgow en compagnie d'un jeune geek obèse. Revenant sur les pas de leur adolescence et de la fugue qui les mena, à dix-sept ans, jusqu'à Londres, ils vont remonter jusqu'à la nuit terrible qui vit mourir deux hommes et disparaître pour toujours la jeune fille qui les accompagnait.

C’est en 1965, cinq adolescents qui n’ont pas une vie facile chez eux, fuguent pour aller à Londres. Il leur arrive un tas de choses. Sur les cinq, trois reviennent chez eux à Glasgow : désillusion.
Cinquante ans après, un des anciens adolescents, qui veut mener une enquête sur le meurtre d’un des cinq, entraîne les autres dans une nouvelle aventure.

Inspirée d’une fugue de Peter May.

Roman nostalgique et drôle.

CDC de Geneviève, de Laurence

•la dernière fugitive

Tracy Chevalier

Ed. Quai Voltaire. 2013

1850. Après un revers sentimental, Honor fuit les regards compatissants des membres de sa communauté quaker. Elle s'embarque pour les Etats-Unis avec sa soeur, Grace, qui doit rejoindre son fiancé. A l'éprouvante traversée s'ajoute bientôt une autre épreuve : la mort de Grace, emportée par la fièvre jaune. Honor décide néanmoins de poursuivre son voyage jusqu'à Faithwell, une petite bourgade de l'Ohio. C'est dans cette Amérique encore sauvage et soumise aux lois esclavagistes, contre lesquelles les quakers s'insurgent, qu'elle va essayer de se reconstruire. Portrait intime de l'éclosion d'une jeune femme, témoignage précieux sur la vie des quakers et le «chemin de fer clandestin».

(Voir comité de lecture du 12.04.2014)

CDC de Fabienne

Partager cet article

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

On vous accueille...

Le lundi de 16h00 à 18h00

Le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h

Le vendredi de 16h00 à 18h00

Le samedi de 10h à 12H

Retour à la page d'accueil