Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 14:51

☻ Yves Jamait

Je me souviens

Cd. octobre 2015

Une voix qui chamboule, de la pure poésie chantée, des textes à méditer

☻Antoine Leiris

Vous n’aurez pas ma haine

Ed. Fayard. Mars 2016

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.
À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment,
malgré tout, la vie doit continuer.
C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleve
rsant.

L’histoire des 4 / 5 jours qui suivent la mort de la femme de l’auteur après l’attentat du Bataclan. Il a un enfant de 18 mois qu’il emmène à la crèche.

CDC de Monique

☻la touche étoile

Benoite Groult

Ed. Grasset. Avril 2006

Ni Dieu ni Diable, Moïra, dans la mythologie grecque représente la destinée. Et c'est elle qui dans ce roman, observe, commente, juge et parfois intervient dans la vie des personnages. Amoureuse de l'existence terrestre qu'elle ne connaîtra jamais, elle s'attache à faire advenir l'improbable chez ses protégés en brouillant les cartes quand elle les juge mal distribuées. Ainsi Marion, qui s'est mariée en espérant former un couple moderne, respectueux de la liberté de l'autre, découvrira qu'on souffre comme au temps de Racine même si on a signé le contrat de Sartre et Beauvoir. Mais Moïra veille et lui fera vivre, en marge, une liaison passionnée et inattendue avec un Irlandais un peu fou, un peu poète, comme les celtes le sont si souvent. Sa mère Alice, 80 ans, journaliste féministe de choc, grand-mère indigne et pourtant tendre, s'est juré de ne pas se laisser déborder par la vieillesse. Un défi osé, que Moïra invisible et présente, l'aidera à relever avec panache. Alice affrontera son âge avec une lucidité impitoyable et un humour décapant, dans un monde où le jeunisme est érigé en valeur et où « vieillir est un délit ». Jusqu'au jour où elle choisira de mourir dans la dignité. Chacun vit au rythme d'un métronome dont la cadence s'accélère à mesure qu'on se rapproche de la fin. Mais Moïra, cherchant toujours à saisir ce qui rend la vie des humains si désirable, si riche, si tragique parfois va réussir à infléchir le destin des créatures qu'elle s'est choisi.

Bons passages à relire, qui interroge…

CDC de Marie-Claude

☻Jean-Pierre Levaray

Je vous écris de l’usine

Ed. Libertalia. Janvier 2016

« La véritable histoire des ouvriers ne peut être mieux racontée que par les ouvriers eux-mêmes. Pour écrire sur l usine, il faut la vivre de l intérieur, la renifler avec ses tripes. Jean-Pierre trouve les mots justes pour raconter son quotidien. Il est l un des maillons de cette usine d engrais chimiques, située à Grand-Quevilly, près de Rouen, filiale de Total jusqu en 2014, classée Seveso 2, seuil haut. » (Hubert Truxler.)
Pendant dix ans (2005-2015), Jean-Pierre Levaray a animé la chronique « Je vous écris de l usine » dans le mensuel CQFD. Il a raconté les heurs et malheurs de la classe ouvrière, les copains décédés, l amiante, les accidents du travail et le procès AZF. Les luttes et les espoirs, les joies et les peines, les travers et la résignation, parfois.
Ce recueil reprend l intégralité de ses chroniques. Ode à l écriture prolétarienne, à ceux qui vivent, à ceux qui lutten
t...

Beaucoup d’humour, une réalité totale. Sensibilité et en même temps cocasse. Très bien écrit. Ce n’est pas misérabiliste sur le monde ouvrier.

CDC de Marie-Claude

☻ Arturo Pérez-Reverte

La patience du franc-tireur

Ed. Points. Octobre 2015

Un véritable graffeur n'a pas de nom. Sniper, lui, n'a pas de visage. Il contrôle à distance sa guérilla urbaine sans que personne n'ait jamais réussi à mettre la main sur lui. Alejandra Varela, spécialiste d'art urbain, est lancée à sa poursuite, afin de lui proposer un marché juteux. Très vite, celle qui croyait chasser devient la proie : elle est entrée dans la ligne de mire du franc-tireur.

On apprend beaucoup de choses sur le street art, l’art urbain. Passées les histoires de l’art. Portraits des jeunes tageurs intéressants. Pourquoi ce mode d’expression ? Les réponses s’entremêlent…..

CDC de Marie-Claude

☻Emile Zola

Travail

Ed. CreateSpace Independent Publishing Platform. Juin 2016

Travail 1901, est le dernier roman de Zola publié de son vivant. Il fait partie de la série inachevée des Quatre Evangiles que l'auteur envisage comme la conclusion naturelle de toute son oeuvre : « après la longue constatation de la réalité, une prolongation dans demain, et d’une façon lyrique, mon amour de la force et de la santé, de la fécondité et du travail, mon besoin de vérité et de justice éclatant enfin. J’ouvre le siècle de demain. Tout cela basé sur la science. Tremper cela de bonté, de tendresse, toute une floraison admirable, un cri poignant et éclatant.» C’est donc sa vision de l’avenir que Zola va ici nous livrer, et, en l’occurrence, sa vision d’une nouvelle organisation du travail. Il ne s’agit plus uniquement de décrire la société mais de préciser les moyens de la libération humaine : « Travail est l’oeuvre que je voudrais faire avec Fourier, l’organisation du travail, le travail père et régulateur du monde. Avec Luc, fils de Pierre et de Marie, je crée la cité, une ville de l’avenir, une sorte de phalanstère.»

On ne penserait pas qu’il a été écrit au 19è siècle. Ecrivain visionnaire à relire.

CDC de Marie-Claude

Partager cet article

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

On vous accueille...

Le lundi de 16h00 à 18h00

Le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h

Le vendredi de 16h00 à 18h00

Le samedi de 10h à 12H

Retour à la page d'accueil