Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 15:26

Tropique de la violence

Nathacha Appanah

 

Ed. Gallimard. Août 2016

Il y a une immigration constante et tragique dont la presse française ne parle pas. Elle se déroule dans un coin de France oublié de tous, cette ancienne île aux parfums devenue peu à peu un lieu cauchemardesque : Mayotte. C'est là que Nathacha Appanah situe son roman : l'histoire de Moïse, enfant de migrant rejeté par sa mère parce que ses yeux vairons sont signe de malheur. Recueilli et élevé avec amour par Marie, une infirmière, Moïse se révolte quand il apprend la vérité sur ses origines et décroche de l'école. A la mort brutale de Marie, il tombe sous la coupe de Bruce et de sa bande de voyous, issus du ghetto de Mayotte. Il a 15 ans, se drogue, vole et se bat. Humilié, violé par Bruce, il le tue. Pour échapper à la vengeance des amis de Bruce, Moïse se jette dans l'océan au cours de son transfert au tribunal.

Un bidonville nommé « Gaza » à Mayotte et la vie violente d’une jeunesse désenchantée. Moïse a un œil noir et un œil vert et donc sa mère l’abandonne à une blanche car ça porte malheur.

Poétique, dur, poignant. On se croirait dans un autre monde, à une autre époque.

CDC de Laurence

 

 

Marée d’équinoxe

Borjlind Cilla Rolf

 

Ed. du Seuil. 2014

Il y a quelques années, une inconnue a été enterrée vivante sur une plage, un soir d'équinoxe. L'affaire n'a jamais été résolue. Olivia Rönning est élève à l'école de police de Stockholm. Pour son mémoire de fin d'études, c'est sur ce "cold case" glaçant qu'elle a choisi de se pencher. Première difficulté : le policier qui enquêtait à l'époque a disparu... et ceux qui restent semblent peu disposés à parler. Armée d'une redoutable détermination, Olivia va lutter contre les faux semblants, dans cette enquête bien plus politique que prévu.

CDC de Marie-Claude

 

 

Kannjawou

Lionel Trouillot

 

Ed. Acte Sud. Janvier 2016

Cinq jeunes gens à l'orée de l'âge adulte rêvent en vain d'avenir dans le misérable quartier de la rue de l'Enterrement, proche du grand cimetière où même les morts doivent lutter pour se trouver une place. Confrontés à la violence des rapports sociaux et aux dégâts causés par des décennies d'occupation militaro-humanitaire dans leur pays placé sous contrôle de la communauté internationale, ils n'ont pour viatique que le fantasme d'improbables révolutions, les enseignements du "petit professeur" et de sa vaste bibliothèque, ou les injonctions de man Jeanne, farouche gardienne des règles d'humanité élémentaires - règles que bafouent allègrement les nantis et les représentants interchangeables des ONG planétaires. Ces derniers, le soir venu, aiment à s'encanailler au "Kannjawou", un bar local aussi pittoresque qu'authentique aux yeux de visiteurs décomplexés et surentraînés à détourner résolument le regard de l'enfer ordinaire que vit un peuple simplement occupé à ne pas mourir. Dans la culture populaire d'Haïti, le mot kannjawou désigne, à l'origine, la fête, le partage. Mais à quelles réjouissances songer quand la souffrance, qui fait vieillir trop vite, accule à la résignation jusqu'à détruire la solidarité des communautés premières ?

CDC de Marie-Claude

 

 

Travailler tue

Yvan Robin

 

Ed. Lajouanie. Octobre 2015

Hubert Gardon est chargé de veiller au respect des procédures de sécurité dans une société de travaux publics. Un job largement dans ses cordes. Sauf que les accidents se succèdent sans qu’il y puisse grand-chose. Et que sa hiérarchie, l’estimant responsable, décide de le déclasser. Le spécialiste du «zéro accident» entame alors une croisade mortelle contre cette boîte ingrate.

Description d’une situation classique dans une entreprise.

Un homme chargé de la sécurité au travail passe sur un chantier où ils coulent du béton et il se trouve qu’il y a un accident : un homme empalé sur une tige en fer. Il téléphone au secours et au responsable de l’entreprise qui vient voir. Sur ce, il descend dans la fosse, mets des chaussures de sécurité et, après avoir retiré la personne, il met des embouts de sécurité sur la tige, puis replace le mec sur la tige !!!! L’homme de la sécurité doit obéir, il est méprisé par les autres employés. Sa femme essaie de l’aider mais n’y arrive pas. A un moment, il en a ras le bol et ils partent en caravane pendant une semaine faire le tour des chantiers qu’il a fait. Retournement de situation totale. Exemple : il va chercher un produit toxique dans le placard et le verse dans la bouilloire à café. Il en met un peu trop et le responsable syndicale se retrouve à l’hôpital. Il bascule une personne et fait croire à un suicide….

CDC de Marie-Claude

 

 

La succession

Jean-Paul Dubois

 

 

Ed. de l’olivier. Août 2016

Paul Katrakilis est le petit-fils d'un des médecins de Staline, Spyridon, qui a fui l'Union soviétique après la mort de Staline, emportant avec lui un fragment du cerveau du Petit père des peuples, et s'est installé à Toulouse. Son père, Adrian, est lui aussi médecin. Comme son père et son grand-père, Paul fait à son tour des études de médecine, alors qu'il n'a pas la vocation. Les Katrakilis ? Des excentriques. Des fous, peut-être. Tous, y compris la mère et l'oncle de Paul, finiront par se suicider dans des conditions mystérieuses. Paul, lui, mène l'existence d'un homme totalement inadapté au monde, de plus en plus étranger à cette famille qui semble passionnément vouée à sa propre extinction. Cependant, les quelques années qu'il passe en Floride, à Miami, constituent un moment de bonheur unique dans sa vie. Il y rencontre un grand amour, et découvre l'existence du jai alai, ce sport dont la beauté le transporte. Mais ces années heureuses passent vite. Après la mort de son père, il tombe sur d'étranges carnets et comprend enfin ce qu'on lui a toujours caché. Paul va-t-il prendre sa place dans cette lignée d'hommes incapables de vivre ? Ou bien suivra-t-il son propre destin ?

Paul, trentenaire, médecin, part à Miami où il jour à la pelote basque. Il se décrit comme un homme heureux.

Humour grinçant, anti-héros.

Il doit rentrer en France après le décès de son père. Toute sa famille s’est suicidée. Va-t-il en arriver à la même issue ?

CDC de Fabienne

La première chose qu’on regarde 

Grégoire Delacourt

 

Ed. JC Lattès. 2013

Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre. Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

CDC de Marie-Madeleine

 

Une rivière verte et silencieuse

Hubert Mingarelli

 

Ed. Du Seuil. Mars 2001

Un père aime son fils qui aime son père. Tout cela se vit sans éclat, dans une modeste maison, raconté à mots feutrés par le fils. Une rivière verte et silencieuse est un texte intemporel, dans une ville indéfinie, avec son usine de compresseurs au milieu d'une vaste étendue d'herbes hautes. Dans ces étendues grasses, le narrateur a creusé un tunnel à ciel ouvert, véritable refuge dans lequel il marche, imagine et rêve d'un bras de rivière traversé par un pont, une rivière verte et silencieuse. Le père a été ouvrier dans l'usine de compresseurs. Maintenant, il désherbe les pelouses des contremaîtres de l'usine. C'est un échec qui s'engourdit dans un quotidien précaire. Père et fils comptent alors sur leurs plantations de rosiers dans une centaine de pots qui rapporteraient assez d'argent pour vivre sans la hantise du lendemain. En attendant, on échange des jeux dérisoires, des silences songeurs, des têtes à têtes autour des repas, un rituel de la prière fondée sur l'espoir.

Rapport entre un petit garçon et son papa (Pas de maman). Beau, plein de petites choses qu’on devine, qu’on imagine. Pour avoir de l’argent après un licenciement, le père plante des graines de rosiers.

CDC de Mauriza

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

On vous accueille...

Le lundi de 16h00 à 18h00

Le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h

Le vendredi de 16h00 à 18h00

Le samedi de 10h à 12H

Retour à la page d'accueil