Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 08:21

La saison de l’ombre

Léonora Miano

 

Ed. Grasset. Août 2013

« Si leurs fils ne sont jamais retrouvés, si le ngambi ne révèle pas ce qui leur est arrivé, on ne racontera pas le chagrin de ces mères. La communauté oubliera les dix jeunes initiés, les deux hommes d'âge mûr, évaporés dans l'air au cours du grand incendie. Du feu lui-même, on ne dira plus rien. Qui goûte le souvenir des défaites ? »
Nous sommes en Afrique sub-saharienne, quelque part à l'intérieur des terres, dans le clan Mulungo. Les fils aînés ont disparu, leurs mères sont regroupées à l'écart. Quel malheur vient de s'abattre sur le village ? Où sont les garçons ? Au cours d'une quête initiatique et périlleuse, les émissaire du clan, le chef Mukano, et trois mères courageuses, vont comprendre que leurs voisins, les BWele, les ont capturés et vendus aux étrangers venus du Nord par les eaux.

 

En Afrique sub-saharienne, des femmes, à la suite de l’incendie de leur village et de la disparition de jeunes initiés, sont regroupées dans la même case car on pense qu’elles sont responsables de la disparition de leur fils (lien entre ces femmes et leur premier-né). Le mari de l’accoucheuse a disparu aussi, il était l’initiateur des jeunes gens. Elle peut donc sortir et va voir une amie chamane.

Au fur et à mesure du récit, on se rend compte que c’est une histoire de rivalité. Une femme se sauve du village et va faire ce que personne n’a jamais fait. Elle découvre des choses qu’elle ne connaissait pas. Histoire de l’esclavage qu’elle est en train de raconter. Allégorie des débuts de l’esclavage.

                                                                                             CDC de Marie-Claude

 

 

Le chat de Tigali

Didier Daeninckx

 

Ed. Syros Jeunesse. Janvier 2007

Son contrat de coopération prenant fin, François Huet rentre d’Algérie et vient s’installer dans la banlieue nord de Marseille avec sa famille et son chat, Amchiche. Mais ce chat au nom pas comme les autres va déchaîner la haine raciste... Présenté comme le journal intime d’un instituteur, ce livre d’une trentaine de pages est bien plus qu’un polar, un manifeste contre le racisme. Il pose des questions chères à Daeninckx : de bonnes questions.

                                                                                             CDC de Marie-Claude

 

 

 

Le collier rouge

Jean-Christophe Rufin

 

Ed. Gallimard. Février 2014

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame... Plein de poésie et de vie, ce court récit, d'une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité. Être loyal à ses amis, se battre pour ceux qu'on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l'être humain n'est-il pas d'aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat?

Un grand roman sur la liberté.

                                                                                                  CDC de Geneviève

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Comité de lecture
commenter cet article

commentaires

On vous accueille...

Le lundi de 16h00 à 18h00

Le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h

Le vendredi de 16h00 à 18h00

Le samedi de 10h à 12H

Retour à la page d'accueil