Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 10:46

La médiathèque George Sand inaugurait Samedi 28 novembre, en présence du Maire de Devecey, M. Jassey, un nouveau concept pour améliorer l’activité de son comité de lecture.

« Cause livre et pause café » est un moment de convivialité et d’échange, ouvert à tous, pour donner son avis, parler de ses lectures, découvrir de nouveaux livres et de nouveaux auteurs.

Une séance régulière le deuxième samedi de chaque mois est organisée à la médiathèque de 10h à 12h, animée par Marie-Claude.

Six auteurs Francs-comtois passionnés par l’écriture et notre région ont animé cette journée festive avec chaleur et humour. Etaient présent Mme Danielle Rehn, Mme Marie-Christiane Staehle, M. Claude Guillemin, M. Jean-Louis Poirey, M.Daniel Durand et M. Georges Païta. Cette rencontre littéraire agrémentée d’un excellent apéritif dînatoire a été très appréciée par les participants.

Tous les auteurs

Tous les auteurs

Quelle meilleure inauguration pour ce « cause-livres et pause café » qu’une rencontre avec des auteurs ?

Un cause-livres grandeur nature où les livres présentés par leurs auteurs-es nous ont accompagnés toute une journée.

Livres lus, appréciés, délaissés trop vite pour certains, dévorés pour d’autres, en somme qui ne se laissent pas oublier.

Parler des livres, de celles et ceux qui les écrivent, mais aussi de comment et pourquoi ils/elles écrivent, de l’acte d’écrire et de ceux/celles pour qui ont écrit.

Une longue pause-café, pause –déjeuner, pause-goûter où les délices en bouche, cakes au fromage, tarte saumon asperges, endives fourrées, etc… Salées, sucrées, ces gourmandises en tous genres ont délié les langues, alimenté les conversations, permis le partage des lectures.

Un temps suspendu où les heures, les minutes se sont faites pages, mots, métaphores, sonnet lozérien, romans, nouvelles, et autres curiosités écologiques.

« Ce fut un temps déraisonnable » où Jeanne nous fit traverser le globe à la vitesse d’une tempête tropicale ou draguer une jolie fille conduit tout droit au contrôle fiscal, le tout en quelques pages… Et puis, ce n’est pas le tout d’inventer un personnage, encore faut-il réussir à s’en dégager et là quoi de mieux qu’une trilogie ?

Un roman, un recueil, un polar vu non pas comme un « produit » mais comme une expérience de vie, d’écriture, de rencontres, d’édition. Ces livres faits à la main, de la main même du créateur d’histoire, du mot à la colle en passant par la reliure quand le ciseau se fait relieur. Auto édités ou publiés par le Citron bleu ou autre Tour d’Oysel….

Quand la fiction devient plus vraie que la réalité, quand le personnage couché sur le papier se met à vivre dans nos imaginaires tout est permis !!!! Même les abeilles et les bourdons deviennent ingérables et ne s’en laissent plus conter.

Une journée où le roman expression d’une réalité subvertie, reconstruite et réinventée mène à l’interrogation profonde et au rire écologique ou non.

M. George Païta

M. George Païta

Georges Païta est écrivain et éditeur.
Il a toujours travaillé dans le milieu de l’édition, et plus particulièrement l’édition de manuels scolaires.

Il se lance dans l’écriture et a choisi d’écrire exclusivement des nouvelles.


Bibliographie :

Piégés

Ed. La Tour d’Oysel

ISBN : 2951456204

Festival de nouvelles au parfum de série noire, thrillers miniatures aux scénarios tendus et ficelés, aux dénouements imprévisibles. Vengeances, machinations, traques et traquenards guettent le lecteur imprudent au détour du chemin. Et quand la technologie s'en mêle, ces accessoires merveilleux de la modernité, censés embellir la vie,téléphones portables, ordinateurs de bord... deviennent les intruments de la fatalité.

De plein fouet

ISBN : 2951456220
Éditeur : Editions La Tour d'Oysel (2002)

Quatorze nouvelles, noires, et autant d'univers peuplés de personnages ordinaires ou inouïs, habillés de masques, perclus de rêves. Autour, le destin rode, hésite, épargne parfois, frappe souvent, armé de feu et de glace, cravache les visages, cingle les consciences. De plein fouet.

M. Jean-Louis Poirey

M. Jean-Louis Poirey

ehle

En retraite et en retrait de ses activités d’enseignant chercheur en Géographie, Jean-Louis POIREY se tourne vers la littérature de fiction. Après des années de production d’articles spécialisés, de rapports scientifiques ou administratifs, il s'est pris de passion pour une écriture libérée qui décrit des personnages imaginaires et débridés… mais toujours accrochés aux territoires géographiques.

Jean-Louis POIREY a également créé les Éditions du Citron bleu en janvier 2009

Les Éditions du Citron bleu sont nées en janvier 2009. Elles ont l’ambition d'offrir au public un choix de publications qui s’élargira au fil des années : des histoires, des nouvelles, des romans destinés aux adultes ou à la jeunesse, des livres pour enfants...

Elles font le choix de s’ancrer dans le territoire local et actuel en faisant évoluer les personnages dans des lieux identifiables et connus des lecteurs. Dans sa phase de démarrage, les histoires se déroulant, tout ou partie, en Franche-Comté ou en Languedoc seront privilégiées.

L’objectif est d’aider de nouveaux talents en leur permettant de publier leurs œuvres.


Bibliographie :

Les détrousseurs de l’aube :

Quels rapports peut-il y avoir entre les détrousseurs de l'aube qui s'attaquent aux fêtards sortant des cabarets parisiens, une petite camerounaise atteinte d'une grave malformation cardiaque et l'animatrice d'une célèbre radio locale ? L'action s'enclenche par le kidnapping d'Angéla arrachée de ses micros par un groupe armé et déterminé qui va l'entraîner dans une aventure imprévue où elle connaîtra tour à tour l'angoisse de sa situation d'otage, l'espoir de réussir son pari humanitaire, le rêve de retrouver une vie normale après ses démêlés avec la justice

L’inconnue du parc :

Antoine a réussi un tour de force : exercer des responsabilités de haut niveau dans une société leader en produits de beauté et épouser la fille du PDG. Pour un garçon issu d'une modeste famille de Franche-Comté, ce n'est pas si mal... Mais au bout de quelques années, il comprend que tout comme Icare qui s'était trop approché du soleil, il s'est brûlé les ailes au contact de cette caste outrageusement argentée. La plongée est si vertigineuse qu'il se retrouve SDF... Se pose alors la question : se laisser couler ou tenter de rebondir ?

La chaussette écarlate :

Julia est maman célibataire. À l'approche de la première rentrée de la petite en maternelle, elle veut donner un papa à Clara. Comment faire? Céder aux avances d'un bon copain, fils de famille bcbg dont elle n'est pas amoureuse? Ou retrouver le père véritable qui a disparu à la suite d'une sordide affaire de meurtre à laquelle il est mêlé? Cette histoire, qui nous entraîne de Lyon à Montpellier, puis d'Islande au Liban, trouve son aboutissement en Franche-Comté.

Dix-huit histoires d’eau de Franche-Comté :

Une série de nouvelles en relation avec l'eau sous toutes ses formes en divers lieux de Franche-Comté. Eaux des rivières et des canaux, eaux des lacs et des marécages, eaux de pluie, de fontaines ou de piscines... Ce volume présente dix huit nouvelles se déroulant en différents secteurs de Franche-Comté, du plateau des Mille Étangs sur le piémont vosgien au lac de Chalin, de la haute vallée du Doubs formant frontière avec la Suisse à la Bresse jurassienne...

La révolte des poules en bois :

Manuéla connaît de graves désillusions familiales et professionnelles : elle décide de tout plaquer, son mari, son travail et Paris. Mais où aller et que faire quand on est une jeune femme qui a décidé de partir seule à l’aventure avec le strict minimum ?

Commence une errance de plusieurs mois où elle découvre des univers insoupçonnés : un squat organisé comme un village africain, un château où Monsieur le Comte et Madame la Comtesse vivent les pages jaunies de leurs souvenirs, une abbaye dans laquelle elle court un grand danger, puis la riche villa d’une femme battue, épouse d’un notable d’une petite ville franc-comtoise. Le hasard finit par la conduire dans un hameau isolé tout proche, où elle s’initie à la vie de la campagne.

Manuéla s’adaptera-t-elle à ce milieu si différent du monde urbain qu’elle a toujours connu ? Réussira-t-elle à se faire accepter de cette petite communauté et à développer des moyens de subsistance, comme par exemple la sculpture artisanale de poules en bois ?

Et surtout, réussira-t-elle à rester fidèle à sa volonté de ne jamais se remettre en couple, malgré l’insistance et les gâteries sensuelles de son ami Jean-Philippe, un médecin urgentiste très imaginatif ?

Les nénuphars empoisonnés :

Pierre-Gérard est un célèbre expert en tableaux, amoureux des oeuvres impressionnistes. Ses compétences très sollicitées l'amènent à voyager dans le monde entier. Mais entre deux avions, il se ressource régulièrement dans la région de Besançon où il a fait l'acquisition d'un très beau château... C'est là que mûrit un projet fou. Pour le mettre en oeuvre, il se place sous la coupe d'une triade chinoise qui va l'entraîner dans une spirale infernale. Ce roman d'action qui nous emmène de Paris à Rome, de Londres à Shanghai, se déroule en grande partie en Franche-Comté

M. Claude Guillemin

M. Claude Guillemin

Claude Guillemin auteur indépendant,
né en 1937, retraité de l'industrie, vit en Franche-Comté.

Franc-Comtois, la généalogie de ma famille remonte
à 1713 et se situe du côté d'Arbois. Tous mes ancêtres sont des gens du terroir, soit cultivateurs, soit artisans et je revendique mes origines de "cul terreux".

Bibliographie :

Les aventures de Sam : 7 récits

"Les aventures de Sam" sept récits relatant les aventures d'un quidam qui devient "à l'insu de son plein gré " agent spatio-temporel suite à l'achat fortuit d'une montre, qui lui permet de voyager dans le temps. L'ingéniosité complice de son épouse complète sa panoplie de voyage.
Il se place en simple témoin
et se garde bien d'intervenir dans le déroulement des événements auxquels il est mêlé. Sa culture scientiste et "Bédéiste" lui servant de garde fou. Cependant à partir d'un certain moment il ne sait plus si ce qu'il voit est la réalité ou la transcription de ses rêves les plus fous

Tracas et fracas d'usine : 5 récits

Nous sommes entourés d'ennemis . D'abord le temps... qu'il faut maîtriser.... Ensuite les salariés...Qu'il faut comprimer..... Enfin les syndicats...
Qu'il faut juguler. Heureusement nous avons.Les ressources humaines..Pour notre profit......

Le milieu industriel, haut lieu de rentabilité est quelquefois victime d'aléas où toute machine s'embourbe.
Les employés font ce qu'ils peuvent. La direction essaie de s'en sortir avant que les syndicats se mettent de la partie. Bref les choses se dérèglent

Histoires courtes et sacs de noeuds : 11 récits

Une histoire de mutant après la bombe propre...Une rencontre insolite avec la Fée Morgane lors d'une balade à vélo... Une bataille entre un retraité et un dragon... qui se termine au SAMU. Un anniversaire avec une sirène et qui finit mal...Les déconvenues d'une création habitée par le Malin...Un règlement de compte entre clones qui est le
début d'une guerre civile...Une vengeance scientifique et burlesque...Des mutants qui tentent de s'organiser pour survivre au bord d'une rivière...Une enquête sur des mutations bizarres où il est question de chiens...Une recherche d' emploi de cadre, parasitée par des virus informatiques...

Histoires de voyages et autres fariboles : 5 récits

Un astronaute avec son robot protecteur à la
recherche de la sonde Pionner 10...
Des contrebandiers en péril sur un chalutier pour des BD interdites ...
Des abeilles électroniques pour remplacer
celles qui sont décimées:
Le Ministère de L'Intérieur veut des frelons très agressifs...
Un métro qui passe dans un sous-sol toutes
les nuits à 3h13 avec des passagers bizarres..
Un retraité qui décide de vivre encore 400 ans et qui se transforme... en chêne pour se fixer dans la forêt avec le petit peuple des elfes et des gnomes..

Histoires d'Ici et d'Ailleurs : 3 récits

Les androïdes ont pris le pouvoir pour sauver la "planète bleue"
et s'apprêtent à quitter celle-ci en emportant tous les métaux précieux.
Avant de décoller vers les confins du cosmos, ils libèrent ce
qui reste des hommes jusqu'à présent confinés, dans leurs bulles protectrices. Ces derniers n'ont plus qu'à croître et se multiplier. Sauront-ils tirer des leçons
des erreurs passées... Quelles sont les menaces d'une nature redevenue sauvage et bien propre ?

La chorale en répétition voir le plafond de l'église se fissurer
en chantant trop fort... et déclenche une pluie d'or qui s'échappe d'une main décharnée.
Comment cet ouvrier a t-il pu rester prisonnier et se momifier dans le plâtre de la voûte ? La gendarmerie enquête et se trouve en face d'indices troublants et d'une mystérieuse sphère...De toute façon la répétition est fichue !

La nuit de Noël les bidasses en poste ont bu un peu...normal. Emmenés par leur chef qui veut une médaille, ils partent en mission de patrouille un peu éméchés et tombent dans une embuscade.Ils s'en tirent (?) avec un butin explosif et déclenchent un joli feu d'artifice, un peu par hasard. Une belle nuit de Noël c'est sûr…

Folles histoires d'ici et d'ailleurs : 4 récits

Les finances de l'État étant au plus bas, les ombres sont taxées par le Ministère des Ombres et des petits malins les volent pour les revendre au plus offrant.... Le Ministère de la Guerre rachète les ombres volées pour constituer son armée...
Les curistes reviennent avec des douleurs effacées et aussi une peau de bébé grâce aux vertus curatives des bains de boue. Quel secret se cache derrière cette pratique qui nécessite la rotation des avions Iliouchine qui viennent de Sibérie ? Sam découvre par hasard des éléments troublants qui vont le mettre aux prises avec la mafia russe.Le silence devient d'Or...
Tuer l'ennui voila la cible des bidasses en poste au fin fond du désert. Ils font comme ils peuvent pour s'occuper en attendant l'ennemi que l'on sent présent, mais que l'on ne voit jamais...
Pour voir des merveilles d'architecture, il faut posséder des lunettes spéciales passibles de redevance. Mais des tricheurs créent l'illusion holographique grâce à la pollution qui cache le paysage réel.

Du burin au clavier 35 ans de sculpture :

Préface du livre

J'ai n'ai pas commencé la sculpture par hasard, mais suite à un vieux désir qui s'est trouvé concrétisé dans un stage en Rouergue chez Roland Delsol pendant les vacances de l'été 1969.

C'était « l'après » de la révolution bourgeoise de 1968 et les stages de toute nature foisonnaient dans les régions de France. Cela se passait sur un terrain de camping sommairement aménagé avec douches et sanitaires et un atelier au grand air sous un chêne. Toute la famille avec quatre enfants dont deux jumelles de deux ans se retrouvèrent sous la tente pendant quinze jours.

L'animateur, manchot de la main gauche, sculptait avec une hachette démanchée et une barre à mine de sa main valide. Personnage haut en couleur il montrait ses ouvres exposées vers l'entrée du camping et disait « Les outils sont là, voilà l'inspiration » Il passait de temps en temps sur le chantier et donnait son avis. S'il empoignait un outil (d'une seule main) pour corriger un défaut c'était exceptionnel. Les outils étaient sommairement affûtés et il m'est arrivé de passer ceux-ci à la meule à eau pour leur redonner du tranchant.

La matière venait du Causse alentour, grappillée par Roland et ramenée dans son antique 2CV. Des blocs de 5 à 30 kgs étaient à notre disposition sur des établis faits de traverses SNCF déclassées.

Comme il y avait aussi un atelier de poterie, les cuissons au feu de bois donnaient lieu à des soirées « grillades saucisses » arrosées de « gnole ». Bref, l'ambiance était détendue et le public des stagiaires assez bigarré ; venant de diverses couches sociales.

L'atelier poterie était accessible en matinée aux enfants et c'est là que leur mère prit contact avec la terre . Elle est maintenant potière pour son plaisir de retraitée.

Je fis là ma première sculpture qui fut un bas-relief dont le modèle était un dessin de "Renne" sur un pot de yaourt. Après je me retournai vers les modèles locaux d'inspiration romane dans une région riche en sculptures. Je fis un pâtre Cevenol en rond de bosse à l'origine bas-relief d'une cheminée.

L'année suivante, je retournai en stage et commis une sculpture imposante dans un
bloc assez dur du calcaire des Causses. Celle-ci a été abandonnée et jamais exposée.

Bien sûr continuer chez soi était assez difficile et je sculptais de bric et de broc,
sans atelier, au cours de sorties en forêt jusqu'à que je puisse louer un garage et réaliser des
oeuvres avec de la matière de récupération sur un atelier de tailleurs de pierre qui fermait. Ceci
avec l'amabilité de mon ami,
Pierre Cussey, professeur qui prenait sa retraite.

Ma première exposition eut lieu en février 1978 à la tour 41 de Belfort. Ensuite je fus sollicité pour une exposition à Seloncourt qui me permit de me retrouver avec des « pros » de la sculpture régionale où les contacts étaient bienveillants.

En 1984 j'eus la chance d'être sélectionné par Georges Oudot pour le première biennale des arts plastiques et ensuite en 1987. On s'est encore souvenu de moi en 2003.

Mon entrée à l'association Novil'arts en 1987 me donna la possibilité de réaliser une sculpture monumentale de deux mètres de haut que je devais tailler sur place.pour le compte de la municipalité, cette histoire est décrite par ailleurs dans ce livre.

Alors en retraite en 1998 je devins animateur en arts plastiques pour deux ateliers de poterie et un de sculpture à la Maison de Quartier de Saint-Ferjeux à Besançon. J'ai rencontré là des talents cachés à qui j'ai donné la possibilité de s'exprimer. J'ai fait peu de chose sinon donner confiance et conseils techniques. J'ai rendu mon tablier en 2008 et depuis je sculpte a nouveau pour moi en alternance avec l'écriture qui est ma seconde passion.
Auxon-Dessous février 2010

Le mouton a cinq pattes

Il est d'usage dans le milieu industriel de refiler des dossiers épineux à des employés suffisamment aveuglés par leur ego pour relever le défi en espérant une promotion. Qu'en sera-t-il de Sam confronté à des affaires impossibles aussi appelées plus communément « Mouton à cinq pattes » pour lesquels il n'est pas préparé.

Saura-t-il relever les nombreux coups tordus de la direction ?

Vengeance mortelle

Un auteur déçu et jaloux, profondément blessé par un refus de manuscrit, décide de se venger en « dégommant » les auteurs plus chanceux que lui, chez l'éditeur en cause.

Il décide de les assassiner sans effusions de sang, car le sang le dégoute.

Il va utiliser l'arbalète et leur tendre des pièges. Ces auteurs sont vulnérables de par leurs épanchements sur les réseaux dits « sociaux » et il est facile de les pister pour les coincer au coin d'un bois. L'action se passe en Franche-Comté et lors d'une escapade en Corse. La gendarmerie et un détective privé sont sur la piste de l'assassin qui finira aux assises à moitié fou. Il se consacra à l'écriture en prison.

Histoires extraordinaires en Franche-Comté : 11 récits

Onze nouvelles où les évènements les plus bizarres, drôles ou cocasses, tendres ou sentimentaux se découvrent à chaque page. Le lecteur est entraîné dans un tourbillon d'aventures qui se déroulent en Franche-Comté.

Le vol du bourdon :

En l’an 2025, l’extinction des abeilles est presque achevée.
Le miel se fait rare et devient un produit de luxe réservé aux soins médicaux. Un inventeur génial croit avoir trouvé une solution et construit des abeilles électroniques capables de polliniser les fleurs pour assurer la fructification. Une embûche l’attend…
Le ministère de l’intérieur veut des frelons pour mater des émeutes populaires. L’inventeur va s’ingénier à saboter ce plan. Il est kidnappé et exilé dans un désert… Suit une aventure peu banale avec des Chinois au Burkina Faso

MMe Danielle Rehn

MMe Danielle Rehn

Franc-comtoise de naissance, Danielle aime à dire que sa vie tricotée depuis l’enfance de mailles à l’envers et de mailles à l’endroit lui a confectionné une belle cape colorée de bonheur avec comme parements, un mari, deux enfants et  quatre belles petites perles d’amour…ses quatre petits-enfants…

Des études de secrétariat au lycée Palente à Besançon, après le bac, lui ont permis d’exercer un poste administratif à la DDASS avant de se consacrer à sa famille pendant plusieurs années. Elle a repris une activité professionnelle de commerciale sédentaire puis, suite à un licenciement économique,  de secrétaire  de mairie. Actuellement en retraite elle nourrit ses matins d’écriture, rêve de jeunesse devenu passion !

Une rencontre suffit parfois pour concrétiser un projet latent et ce fut le président de l’ACAI (Association Comtoise des Auteurs Indépendants) qui lui donna, lors d’un salon littéraire, l’envie de se lancer dans l’aventure du roman. Ainsi est née la trilogie L’élégance d’une saison.

Poétesse ? Romancière ? Elle se situe modestement ; Je ne suis qu’une auteure victime de mon inspiration, bercée de poésie… « La vie est un sommeil, l’amour en est le rêve et vous aurez vécu, si vous avez aimé… »  Sensible à cette maxime d’Alfred de Musset, elle en a fait le titre de son 3ème roman, car aime-elle à dire, les sentiments qu’ils soient d’amour, d’amitié, de tendresse, et plus encore, restent la panacée à la médiocrité et au désarroi d’une humanité défaillante…

La vie impose ses étapes où se mêlent parfois les rêves. Le bonheur s'impose lorsqu'ils se réalisent.

 

Bibliographie :

 

Trilogie : L'élégance d'une saison

Tome 1 : Le Manuscrit

une main court, valse, tourbillonne sur le papier, il se noircit.

Intrigante aux yeux d'une habituée d'un petit resto de quartier, cette main suscite en elle une curiosité, un envoûtement et une histoire naît.

L'homme à la main mystérieuse reste distant… La jeune femme se nourrit d'illusions.

Et puis, un jour pas comme les autres, transgresse le quotidien. L'inconnu brise le silence. D'étonnement en étonnement il faudra tout un week-end à Dad pour assimiler le message déposé dans un manuscrit, où se mêlent prose et poésie.

C'est une histoire pas comme les autres. C'est un panier de tendresse où le bonheur rime avec amour et amitié, quand il se décline à tout heure et à tout temps.

 

Tome 2 : Le puits à Balancier

 

les baskets blanches martèlent le trottoir et un bus sorti de nulle part enlève à la ville le poète pour un ailleurs. Vincent se sent libéré et libre de reconquérir sa vie. L'aventure se soumettra-t-elle à un parfum ? une proposition insolite ? une invitation absurde ? Les kilomètres avalent l'itinéraire d'un destin particulier. Le bon sens voudrait… la petite voix intérieure décide… et pas très loin, la maison du puits à balancier, au passé troublant et déchirant, respire grâce et vitalité.

Après le manuscrit, où vibre la sensibilité de personnages parfois émouvants et où la poésie exorcise, l'auteur dans ce deuxième roman s'attache au parcours du personnage, poète et musicien, dont l'aventure, paradoxalement, le détache, malgré lui, d'un idéal recherché, pour un autre à l'ambiguïté dérangeante.

 

Tome 3 : La vie est un sommeil

 

« La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve et vous aurez vécu, si vous avez aimé… »

Citation d'Alfred de Musset ayant marqué les personnages de la trilogie, l'élégance d'une saison.
Dans ce troisième tome, ils naviguent, innocents ou perfides, sur un radeau aussi solide que fragile, soumis aux tempêtes de la vie…

Vincent, Agathe, Dad, ne sont-ils que trois victimes bravant les aléas de la vie ?

Est-ce forcer la destinée que de croire au hasard,

 

QUASIMODO - Nouvelle parue en 2013 –

Énigme au sein d’un petit village dont la quiétude est soudainement troublée par l’arrivée d’un homme étrange suivie d’une disparition inquiétante. La rumeur se chargera-t-elle de trouver le coupable ?

 

Lætitia, Nymphe Sylvestre

Nouvelle parue en 2014.

Étonnante évasion que celle vécue par une adolescente fugueuse au sein d'une forêt magique...

 

Il(s) Dansa(en)t

Ds l’enfance, il rêve de danser… Elle est reine de son école les
« papillons »… Sur le parquet, résonnent les pas de la passion et dans les coeurs naît l’amitié…

Ruses et complicité permettront-elles à Gary, de déjouer José, chef de foyer sans vergogne ?

Jennifer supportera-t-elle les aveux de sa tendre nounou ?

Meurtre ? Disparition ? Larmes, joies, et terribles révélations…
« La plupart des enfants méconnaissent le passé de leurs parents, parchemin flou frappé d’illisibilité »…

Lame acérée ou poison, la vérité déchirera, blessera, intoxiquera, deux innocents qui se découvriront…

 

 

Mme Staehle Marie-Christiane

Mme Staehle Marie-Christiane

Âgée de 57 ans, Marie-Christiane Staehle est mère de quatre enfants, dont la dernière vit encore à la maison. Elle est également grand-mère de quatre petits-enfants, et continue à travailler à temps plein. L'écriture fait partie intégrante de sa vie. Elle est pour elle autant une nécessité qu'un plaisir. Elle lui permet cette évasion et cet envol dans le rêve qui l'aident à mieux vivre le quotidien, et que peu de choses savent lui procurer.
Départs est son premier roman. Il s'agit d'une fiction, contrairement aux recueils de textes publiés précédemment, même si, bien sûr, tout écrit dévoile une part de son auteur et de sa vérité

Bibliographie

Equilibres

Ces textes sont la mise en mots des états d'âme de l’auteure, d’une quête de soi-même, de la recherche sans fin d'un équilibre toujours instable, de ses tentatives pour trouver une stabilité dans sa vie et dans sa tête.
Les émotions sont authentiques, vécues à un instant donné, même si elles ont pu s'évanouir ou s'estomper....
Malgré la fugacité des sentiments, la recherche de l’équilibre demeure !

Le Pouvoir des mots

Ce livre est un nouveau recueil de textes sur l'amour, la mort, les rires et les larmes, tout ce qui constitue la vie. Il vient clôturer une période de doutes et d'introspection pour permettre d'envisager la suite et la poursuite d'une écriture délivrée et plus sereine.

Départs

Départs est le récit original de la relation particulière d'une fille à sa mère, traduite dans un échange posthume, un dialogue qui n'a pas pu ou pas su avoir lieu avant.


C'est la confrontation de deux personnalités au travers d'un miroir qui les renvoie l'une à l'autre à cette forme de liberté d'être, dans un rejet définitif des conventions.

Départs est une histoire de femmes, une histoire de filles, une histoire de mères, une histoire de mère et fille. C'est une histoire de vie, de vies qui débutent ou qui s'achèvent, qui s'entrecroisent, qui se lient, qui restent et resteront liées à jamais, même par-delà la mort.

Manicha

Conçus au fil des jours, au gré des humeurs et des pensées de qui les a écrits, ces textes sont la mise en mots d’émotions, voire de tranches de vie, de pensées, d’idées en tout genre. Ils ne sont que le reflet d'instants et de sentiments. Et même si certaines parties de Manicha peuvent être interprétées comme des dédicaces à des personnes chères à Marie-Christiane Staehle, l’ouvrage dans son ensemble ne représente qu’un dernier clin d’œil à la sœur de l’auteur.

Mots

« Ces mots ont été inspirés par mes émotions, mes rencontres, mes déceptions, mes amours, mes peurs...

Ce sont ces mots, déposés sur mes blessures, sur mes joies et sur mes peines, que j'ai choisi de vous livrer...
Ces mots que vous lirez peut-être ont pris vie en moi avant de vivre ailleurs. Ils vivent aujourd'hui en dehors de moi, sans moi, et sont remplacés par d'autres mots qui viendront à leur heure...
Ces mots sont une part de moi qui peut-être prendra vie dans d'autres esprits, avec d'autres mots qui seront un peu les miens sans l'être tout à fait… »

M. Daniel Durand

M. Daniel Durand

Vosgien d'origine, franc-comtois d'adoption, Daniel Durand a composé ses premiers poèmes classiques dès l'âge de dix ans. C'est dire si le goût de l'écriture était précoce chez lui. Son premier roman policier a bénéficié d'une préface flatteuse de l'écrivain Patrice Dard, fils du créateur du commissaire San Antonio. Il est aussi à l'aise dans des registres aussi différents que la politique-fiction, l'humour, le pastiche ou la nouvelle fantastique.

Bibliographie

Homicide par insouciance

Pourquoi a-t-on tué Maître Grossi, avocat à Besançon, suivant un mode d'exécution aussi barbare ? Après l'avoir attaché sur une chaise, son assassin lui a sectionné les veines des poignets pour le laisser se vider de son sang. Le Lieutenant Grégory Merlot et le Major Eric Godiot, chargés de l'enquête, envisagent tout d'abord l'acte d'un mari jaloux, l'homme de loi étant connu pour être un grand séducteur.

Mais quelques semaines plus tard, pas moins de trois autres personnes sans lien apparent entre elles -un directeur d'agence bancaire, un garagiste et un enseignant- sont assassinés suivant le même mode opératoire. Aucun doute, les quatre crimes ont le même auteur. Encore faudra-t-il, pour identifier ce dernier, trouver quel point commun pouvaient avoir les victimes...

Cette série de meurtres ne trouvera son explication qu'après la découverte d'un coupable pour le moins inattendu.

Un si long sommeil

Jean Pierre COLNOT se réveille dans un étrange décor. La lumière qui éclaire la pièce sans fenêtre dans laquelle il se trouve semble venir de nulle part, les gens qui l’entourent sont curieusement vêtus, d’une sorte de combinaison si moulante qu’on dirait une seconde peau. En outre, il se trouve en position allongée, mais flotte dans l’air comme une bulle de savon.

Où est-il réellement ? La révélation de ce qui lui est arrivé va le plonger dans la stupeur. Comment pourrait-il en effet ne pas être totalement dépaysé ?
Heureusement, il y a Sandra, grâce à qui il va pouvoir tenter d’accepter cette aventure fantastique qu’il est en train de vivre. Sandra qui a pour tâche de l’aider à reprendre pied dans la réalité, mais qui va apprendre elle-même, des réalités qu’elle était loin de soupçonner.

La Vedette

Nous sommes en 1965. Six jeunes gens partent faire une virée avec la Ford Vedette du père de l'un d'eux. Laissant la voiture sur la place du marché à Montbéliard, ils partent chacun de leur côté , mais quand, une heure et demie plus tard, ils rejoignent le véhicule, ils trouvent celui-ci fermé, avec à l'intérieur le cadavre d'une jeune fille étranglée...

L'extraordinaire semaine de monsieur Fluet

Adhémar Léonce Gédéon FLUET est un Français moyen, petit fonctionnaire, dont la vie routinière va se trouver perturbée par des évènements qui le dépassent. A la croisée des loufoqueries de Pierre DAC, des jeux de mots à tiroir de Raymond DEVOS et des dérapages verbaux à la SAN-ANTONIO, les aventures de Monsieur FLUET, constituées d'une suite de neuf nouvelles, relèvent pourtant d'un style bien particulier, dont le moins qu'on puisse dire est qu'il mérite bien le qualificatif de « délirant » mentionné en couverture

Aux limites de l'étrange

Daniel DURAND aborde à présent un nouveau thème et vous propose, à travers ces huit histoires, une incursion dans le domaine du fantastique, un voyage qui vous mènera aux frontières de la réalité, là où tout devient possible.

Quand s'éveille la muse

Ed. Books on Demand Editions

Octobre 2011

Les mots filent

Poèmes

Ed. Presses littéraires 2001

Partager cet article

Repost 0
Published by mediatheque-devecey.over-blog.com - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

On vous accueille...

Le lundi de 16h00 à 18h00

Le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h

Le vendredi de 16h00 à 18h00

Le samedi de 10h à 12H

Retour à la page d'accueil